LES CITOYENS DE LA GRANDE REVOLUTION : le Tiers-Etat est dans la Rue

  • PDF

Un hiver bien hard, un Roi pas très Soleil mais plutôt autiste-serrurier et des caisses bien vides à cause d'un La Fayette parti amuser la galerie aux Amériques... 

Il n'en fallait pas plus pour que les Etats Généraux ne transforment à Paris leurs doléances en Révolution enragée!

 

Revolutionnaire francaise en mode Bastille Day

 

14 juillet 1789, les révolutionnaires sont enthousiastes, la Bastille comme un symbole a été prise d'assaut et quelques piteux prisonniers ont été délivrés: "Ah ça ira, ça ira, ça ira" résonne l'an suivant dans Paris, refrain inspiré par l'optimisme de Benjamin Franklin dans sa guerre d'indépendance américaine et malicieusement déformée par les Sans-Culottes au détriment du Clergé et de l'Aristocratie française!

 

Les Aristos, de leur côté, ne sont pas inquiets, c'est juste une révolte et ça va passer, et justement c'est Saint-Just qui les aura en leur faisant  perdre la tête sous la terreur de Robespierre et de la machine infernale du Docteur Guillotin.

 

Parisien du tiers etat de la grande revolution 1789

 

La confrontation des deux camps tourne à la farce mortelle, de l'Assemblée constituante aux pires heures du Comité de Salut Public. Mais ce 14 juillet c'est surtout une animation déambulatoire pleine de ferveur rehaussée par du théâtre d'improvisation de rue comme finalement s'y adonnaient les grands patronymes de la révolution tels Danton, Marat et le journaliste Camille Desmoulins.

 

Les révolutionnaires veulent tout changer en coupant toutes les têtes qui dépassent et les aristos veulent survivre en apportant quelques améliorations: ils auraient même failli entendre le peuple, hormis Louis XVI et son autrichienne guère franchouillarde qui auront le mauvais goût de fuir la France et se faire arrêter à Varennes dans leur berline royale.

 

Sans culottes revolutionnaires du peuple parisien dansant la carmagnole avec bonnet phrygien

 

Théâtre Improvisation de Rue Grande Révolution Bastille Paris

 

Dialogue de sourds, chansons de dingues, ils ne savent pas que l'Histoire est en marche mais les spectateurs, qui sont au courant, sont baignés au milieu de nos personnages et connaissent déjà les réponses, ce qui rend la situation encore plus risible et plus actuelle.

 

Heureusement surnageront de cette fièvre sanguinolente les grands exploits de la Révolution Française tels le serment du jeu de Paume, la nuit de l'abolition des privilèges le 4 août et bien sûr la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen, souvent copiée, jamais égalée.

 

Revolutionnaire francais avec bonnet phrygien juillet 1789 Paris

 

Bonnet phrygien, Carmagnole, chants et slogans, la fièvre monte sous le pavé... Déambulation, interactivité, personnages hauts en couleur, les citoyens de la grande révolution ne laissent personne indifférent.
Et surtout pas un certain jeune capitaine du nom de Bonaparte, trop occupé au siège de Toulon en 1793, mais qui clôturera la grande histoire de la Révolution Français avec le coup d'Etat du 18 Brumaire en 1799 et surtout après le Directoire et le Consulat, par sa vision impériale d'une nouvelle Europe. 
©

Continuer la séléction voir le devis